dominique-falkner-site
Dominique Falkner

Après avoir beaucoup bourlingué et vécu au Danemark, en Norvège et en Angleterre, il s’installe aux États-Unis en 1986, où il réside toujours. Il vit en Floride, au Colorado et en Saône-et-Loire.
Il est l’auteur de romans De nulle part et d’ailleurs et Femmes et autres désordres, d’un carnet Door County, d’un récit de voyage Ça n’existe pas l’Amérique, et d’une traduction de poésie amérindienne Le chant de la route. Pour écrire Mojado, Dominique Falkner a partagé le voyage des Mexicains qui tentent de passer la frontière entre le Mexique et les US.
Auteur de Mojado

Bernard-Marie site
Bernard-Marie Garreau

Bernard-Marie Garreau est universitaire et écrivain. Il a publié des essais, notamment une biographie de Marguerite Audoux couronnée par le Prix de l’Essai de la Société des Gens de lettres, ainsi que des romans et des nouvelles. Avec les enquêtes du Père Jean, il inaugure une série policière où son humour, son goût pour l’écriture et son sens du récit trouve leur plein épanouissement.
Auteur de : Le Diplôme d’assassin

HabashliKUNZEI-300X300
Habashli KUNZEÏ

Originaire des Balkans, polyglotte, sportif, Habashli Kunzeï a enseigné de longues années le français en Crimée avant de s’installer à Paris. Poète naturaliste et érotique, il est l’auteur d’une thèse sur le rôle des fantasmes sexuels dans les classes dirigeantes. Il a publié : Mon sexe me regarde et Tiramisu et La femme aux ongles peints.
Livre préfacé par Shan Sa : Petites pièces d’amour

Aymeric-Thon-Adjalin
Aymeric THON-ADJALIN

Touche à tout engagé et diplômé de Sciences Po, c’est un travailleur acharné toujours en quête d’excellence. C’est sa quête de modèles de réussite auxquels il puisse s’identifier qui a inspiré son livre. Avec cette réflexion sur la place des Noirs en entreprise, il signe son premier ouvrage.
Livre : Le plafond de verre est noir

Auteurs-Bresil-nouvelle1

10 auteurs pour Nouvelles brésiliennes

Rubens FIGUEIREDO
Sérgio SANT’ANNA
Evandro Affonso FERREIRA
Edla VAN STEEN
Luis Fernando VERISSIMO
Marçal AQUINO
Marcia BECHARA
João Paulo CUENCA
Amilcar BETTEGA
Godofredo de OLIVEIRA NETO

30.09.2003 - Fabio Seixo / AG. O GLOBO V - Escritor Sérgio Sant‘ana.
Sérgio SANT’ANNA

Né à Rio de Janeiro en 1941, il a inauguré sa carrière d’écrivain en 1969, par le recueil de nouvelles O Sobrevivente. Il est considéré au Brésil, par la critique spécialisée et par ses lecteurs, comme l’un des plus grands auteurs brésiliens contemporains. Plusieurs fois Prix Jabuti et Prix Portugal Telecom de Literatura, ses oeuvres sont traduites en espagnol (par César Aira), allemand, anglais et grec. Le roman Un crime délicat, que nous allons publier le premier mars 2014, est sa première œuvre traduite en français.
Voir la page wikipedia :
en portugais
en français
Bibliographie : O sobrevivente (1969) ; Notas de Manfredo Rangel, repórter (1973)  ; Confissões de Ralfo (1975) ; Simulacros (1977) ; Circo (1980) ; Um romance de geração (1981) ; O concerto de João Gilberto no Rio de Janeiro (1982) ; Junk-Box (1984) ; A tragédia brasileira (1984) ; Amazona (1986) ; A Senhorita Simpson (1989) ; Breve história do espírito (1991) ; O monstro (1994) ; Um Crime Delicado (1997) ; O voo da madrugada (2003) ; O livro de Praga (2011), Páginas sem Glória (2012) ; O Homem-Mulher (2014).
Filmographie : Bossa Nova d’après le conte A Senhorita Simpson, réalisé par Bruno Barreto, en 2000 et Um Crime Delicado en 2007, réalisée par Beto Brant.
Livre : Un crime délicat

GodofredoNeto
Godofredo OLIVEIRA NETO

Godofredo est né à Blumenau, dans le sud du Brésil. Il est l’auteur de 11 romans à succès dont L’ enfant caché, qui a remporté l’une des statuettes du Prix Jabuti de littérature brésilienne décerné à São Paulo en 2006. L’auteur a vécu longtemps à Paris, lieu du scénario d’un de ses romans, Amours exilés. Il enseigne la littérature brésilienne à l’Université Fédérale de Rio de Janeiro.
Voir l’interview de l’auteur (en français)
Voir la page Wikipedia consacrée à l’auteur (en portugais) en français
Bibliographie :
Le roman O Bruxo do Contestado, en 1996, a conduit Godofredo à figurer parmi les noms les plus importants de la littérature brésilienne. Bâti sur trois époques historiques : la guerre du Contestado, la Deuxième Guerre mondiale et la dictature militaire, il a été salué par la critique et étudié dans les universités du pays.
Amores exilados, sorti un an plus tard, a pour scénario l’univers des exilés brésiliens à Paris dans les années 70, époque vécue par l’auteur lors de son long séjour dans la capitale française.
Puis Marcelino, un roman très beau et très sensible dont l’histoire se situe dans les années 40. Un jeune pêcheur métis va être victime de la perfidie du gouvernement Getulio Vargas pendant la Deuxième Guerre mondiale.
Le roman Ana e a margem do rio, présente avec grande habilité toute la mythologie de la forêt amazonienne.
L’enfant caché, que nous allons publier le premier mars 2014, œuvre considérée comme novatrice du point de vue formel, a remporté, en 2006, l’une des statuettes du Prix Jabuti de littérature brésilienne.
Godofredo Neto vient de publier un recueil de nouvelles inspiré de l’écrivain majeur du 19e siècle brésilien, Machado de Assis, et termine Grito, roman qui se déroule de nos jours, à Copacabana et dont le lancement est prévu fin 2015.
Livre : L’enfant caché et Amours exilées

Domício PROENÇA Filho - éditions Envolume
Domício PROENÇA Filho

Né à Rio de Janeiro en 1936, Domício PROENÇA Filho a publié une soixantaine d’ouvrages de fiction, de poésie et d’essais. Professeur émérite de littérature de l’Universidade Federal Fluminense, à Rio de Janeiro, Domício PROENÇA Filho est également l’actuel président de l’Académie Brésilienne des Lettres.
Auteur chez Envolume de Capitou

Fred Ziegler site
Fred Ziegler

Historien de formation, Fred Ziegler cherche dans le défi poétique quelques clés de ce monde. Admirateur de Cocteau, Jim Morrison et Kobayashi Issa, il nous livre avec Un court instant Être roi, son premier recueil de haïkus « libres d’entraves ».
Auteur de Un court instant Être roi

EveChambrot-360X360
Ève CHAMBROT

« Il faudra de nombreuses années, un début de confiance en soi et des rencontres décisives pour que ce désir d’écriture se transforme en projets bien réels.
En 2008, une première rencontre a pour belle conséquence la biographie d’une personnalité ayant traversé l’histoire de Nancy, la ville où je vis. L’année suivante, autre rencontre à point nommé et un récit qui sera publié chez Actes Sud en 2009. Des amis musiciens ou plasticiens me sollicitent pour produire des textes destinés à leurs catalogues, monographies, ou sites internet (Rarès Victor, Leslie Lhuissiez). Un jour, presque par hasard, après avoir butiné sur Internet, j’écris une nouvelle qui obtiendra le premier prix du concours Don Quichotte (La Polygraphie du cavalier, 2012). Les doutes s’éloignent, mes mots peuvent donc être lus, intéresser, séduire même. La volonté se renforce, le chemin semble plus clair. D’autres rencontres encore (Benoît Fourchard, Maya Vigier) seront nécessaires pour que je me mette enfin à écrire un premier roman (Le Nœud de pomme La Valette Editeur, 2013).
Livre : La bonne distance
Livre : La Fuite

ManuelaLevalet
Manuela LEVALET

Après des études à Lyon, Manuela Levalet a un coup de cœur pour la ville des Lumières. En 2007, elle y dépose définitivement ses valises. Lyonnaise d’adoption, elle aime flâner dans la Capitale des Gaules et observer la vie qui se déroule sous ses yeux. Manuela est arrivée 3e au concours d’écriture organisé par la Villa Gillet dans le cadre des Assises Internationales du Roman 2012.
Livre : Instants lyonnais

Les-auteurs
14 auteurs de 14 lignes

Baptiste FILLON
Ariane CHARTON
Mabrouck RACHEDI
Fanny SALMERON
Myriam THIBAULT
Emilio SCIARRINO
Nathanaël GOBENCEAUX
Jérôme ATTAL
Mabrouck RACHEDI
Nicolas GRENIER
Athénaïs DEBOVE
Clément MOUILLE
Manuel CANDRÉ
Joseph AGOSTINI
Aymeric PATRICOT

 

ln caillet
Ln CAILLET

Les écrits d’Ln Caillet plongent leurs racines dans la Saône où miroitent les pierres dorées des Monts d’Or ainsi que les colonnes du vieux palais de justice. Son écriture concise, ciselée et légèrement détachée s’est construite au gré des ondes qui baignent Lyon.
Enrichies d’alluvions ou de reflets comme autant de forces sombres ou de trompe-l’œil à traquer, les histoires qui conduisirent Ln Caillet au quai du polar en 2008 pour Machines à tuer ne sont pourtant pas sans appel. En effet, elle se penche sur l’humain avec une aménité lucide. Ne fuit aucune noirceur, mais jamais ne condamne. Cela correspond à son éthique, laquelle irrigue son parcours puisqu’elle fut avocate. De ce fait, elle but la vie des autres avant de la réinventer et d’en reconstruire les méandres – de la cave au grenier. Ce faisant, cette jeune femme née en 1971 n’oublia pas d’interroger ses propres héritages (Le Lectivore) ou les paradoxes de sa génération (Natures mortes).
Mère de trois enfants, elle leur montre par la construction de son métier d’écrivain que l’on peut réaliser son rêve de jeunesse tout en prenant des risques. C’est avec passion qu’elle échafaude une œuvre littéraire dans laquelle elle se plaît à jouer avec les genres les plus divers pour créer l’atmosphère et le rythme requis par ses récits.
Chaque livre possède ainsi sa propre physionomie et son propre univers, originaux comme le sont les meubles dont elle aime s’entourer et qu’elle crée parfois de toutes pièces, façonnant ainsi le monde où se déploiera son imagination. Et la nôtre.
Livre : Le collectionneur de maisons

joseph-agostini-360x360
Joseph Agostini

Psychanalyste et dramaturge, il exerce à la Salpêtrière en qualité de co‑thérapeute dans un psychodrame analytique individuel au sein du service de psychiatrie infanto‑juvénile du Pr Cohen et dans le cadre d’un cabinet privé. Ses pièces de théâtre sont régulièrement jouées à Paris et en Avignon. Deux d’entre elles ont été publiées chez Alna Éditeur : Barbarie Land et Œdipe à la folie.
Dans Dalida sur le divan, il retrace la carrière et la vie de l’artiste à la lumière de la psychanalyse.
Auteur de Dalida sur le divan.

Alecia-McKenzie-360X360
Alecia McKENZIE

Alecia McKenzie est l’auteur de cinq livres, dont deux ayant remporté des prix littéraires internationaux : son premier recueil de nouvelles Satellite City et plus récemment son roman Trésor. Elle est née à la Jamaïque et vit actuellement en France. Diplômée de la Columbia University Graduate School of Journalism à New York, elle est également journaliste. Son roman Trésor (Sweetheart) a reçu le prix du « Meilleur livre pour la région Caraïbes » décerné par le Commonwealth (pour la version anglaise) et le Prix Carbet des Lycéens décerné en mars 2017.

Livre :Trésor

BarbaraLeblanc
Barbara LEBLANC

Barbara Leblanc, 32 ans, est journaliste indépendante pour la presse économique notamment.
Après des études de droit à Assas destinées à la conduire vers le métier d’avocate, elle trouve finalement sa vocation dans le journalisme et
l’écriture. Amoureuse des voyages et auteur d’Anorexie 10 ans de chaos publié dans notre collection Société, elle livre avec A voté ! son premier roman.
Livre : Anorexie : 10 ans de chaos

Igor-Quezel-Perron-360X360
Igor QUÉZEL-PERRON

Descendant de Russes blancs, né à Lyon, Igor est chasseur de têtes et chasseur de mots. Ses métiers l’ont conduit à parler automobile au Kazakhstan, ingénierie au Brésil, ou recrutement au Mexique. Pour réconcilier tout cela, mettre du sel et un désordre un peu gamin dans la vie, il écrit de la poésie, langue universelle.
Livre : Haïkonomics

HuguesBernard
Hugues BERNARD

Comment définir Hugues Bernard en essayant de garder un semblant de fil directeur ? Le terme qui semble le plus correct serait peut-être instable, ou plus exactement en mouvement. Géographiquement parlant pour commencer, puisque notre auteur a habité dans plusieurs régions de France durant son enfance avant de se décider à partir sur les routes d’Europe et d’Afrique et de vivre dans un poids-lourd aménagé pendant plus de cinq années intenses et formatrices. Au point qu’il semble bien incapable de répondre à cette simple question : « Tu viens de quel coin, toi ? »
Le mouvement serait une sorte d’énergie, de carburant qui pousse Hugues Bernard à avancer, expérimenter et créer. Du théâtre, des romans, des polars… Hugues Bernard aime la nouveauté, expérimenter et se confronter à ce qu’il ne connaît pas, comme une nouvelle aventure à chaque fois. Sa deuxième passion est l’Art. Composer des œuvres et les exposer, suite à des études d’Art menées à Paris et à une passion pour la création artistique qui remonte à son enfance, elle aussi.
Hugues Bernard fait ses premiers pas dans le monde du travail par le biais des start-up à Paris durant la grande époque des débuts d’Internet. Rapidement il décide de tout plaquer pour partir sur les routes et enchaîne les petits boulots entre deux départs pour l’Afrique. Saisonnier, réparateur de camping-cars, jardinier… Travailler n’est qu’un moyen et ne sera jamais une fin. Puis il devient père de famille, se pose et crée un magazine écolo avec sa compagne, fidèle alliée du changement. Mais la conjoncture de la presse ne va pas épargner ce projet. Il sera ensuite chargé de communication, éducateur Montessori… Et depuis peu en possession de la capacité de chauffeur poids-lourd.
Libertaire, pro-féministe, teufeur, végétarien, traveller, écolo… Hugues Bernard aime expérimenter et vivre ses engagements. Un passionné qui n’a de limites que celles qu’il s’impose. Une seule logique, lui-même ! Chercher à le comprendre est déjà ne pas l’avoir compris. Son parcours pourrait se résumer à ces paroles de la rue Ketanou « Je ne sais pas où je vais. Oh, ça je ne l’ai jamais bien su. Mais si jamais je le savais, je crois que je n’irais plus ».
Livre : Olé

JeanMarieBorghino
Jean-Marie BORGHINO

« Je suis né le 21 août 1952 à Marseille. Je suis issu d’une famille modeste, mon père tenait un petit commerce dans le vieux quartier du Panier. Nous habitions dans des locaux à la limite de l’insalubrité. Par la force des choses, je passai mon adolescence sans trop m’en rendre compte dans une des parties les plus anciennes de la ville. C’est dans ces décors que je me découvris une véritable passion pour l’histoire. Je commençai ma scolarité par l’école primaire de la Major, puis le secondaire au CEG Jean-François LECCA, enfin, le conseiller d’orientation, n’ayant pas vu un littéraire en moi, me dirigea dans l’enseignement technique au lycée Jean Perrin, d’où je sortis en 1971 avec mon Brevet de Technicien en poche (équivalent du bac technique).
Mes parents n’ayant pas les moyens financiers pour me permettre de continuer mes études, je dus me résoudre à chercher du travail.
J’ai travaillé dans l’industrie mécanique et technologique pendant une dizaine d’années. Puis je fus commerçant non sédentaire pendant quinze ans ; enfin en 1995, je devins fonctionnaire à la ville d’Aix en Provence au service de la Collecte comme éboueur. Après avoir suivi une formation sur trois ans, je réussis le concours d’Agent de Maîtrise ».
Livre : Du sang sur les bleuets

webdesigner freelance