Capture d’écran 2016-07-28 à 13.21.24
Merci à Christian pour cette belle critique.

Retrouvez là sur son blog : http://dunlivrelautre.blogspot.fr/

« Oui ! Il se passe tellement de choses dans ce court roman, La fuite, un roman sur la folie d’un homme, un roman qui se lit presque d’une traite en dehors des quelques poses nécessaires pour reprendre son souffle…

Encore une chronique élogieuse dans le magazine parallèle(s) sur Trésor d’Alecia McKenzie

Merci pour cette critique de Christine LE GARREC du 24 juillet dans la rubrique LUS ET APPROUVÉS N°8.
…. Et c’est formidablement bien ficelé ! Alecia McKenzie entrouvre la boîte de Pandore et les secrets de famille en jaillissent les uns derrière les autres, révélant la complexité des rapports humains … Atmosphère feutrée, vocabulaire choisi comme on peaufine une partition, aucune fausse note discordante pour briser l’harmonie de ce récit intimiste et passionnant où l’on voyage au passage dans la moiteur et les couleurs de la Jamaïque par les descriptions géographiques, culturelles et politiques du pays de Marley et à travers l’œuvre colorée de Dulci, jusqu’à la mégalopole de New-York et ses galeries d’art. Le prix Commonwealth a été décerné en 2012 pour « Trésor » et c’est largement mérité pour ce petit bijou de sensibilité.
http://www.parallelesmag.com/lus-approuves-n8/
Parrallele2016-07-25

Succès de Petites pièces d’amour !

Décidément, le succès de Petites pièces d’amour est à n’en plus finir !

Une nouvelle critique du blog Forty-five weeks est parue il y a de cela quelques jours.

« Véritable petite friandise. »

« On est à chaque fois surpris par une image qui paraît évidente, ou par un sourire auquel on ne s’attendait pas, car Petites pièces d’amour est également parsemé d’humour. »

Nous remercions bien évidemment la blogueuse pour cette belle chronique qui aura permis aux lecteurs de comprendre les haïkus et de connaître Petites Pièces d’amour, un recueil d’Habashli Kunzeï.

Lien vers la chronique : https://fortyfiveweeks.wordpress.com/2016/06/26/petites-pieces-damour-haikus-tendres-et-erotiques-habashli-kunzei/

 

Petites pièces d'amour

Chronique sur Olé d’Hugues Bernard

Une nouvelle chronique d’Olé d’Hugues Bernard a été publiée sur le blog Fais-moi peur ! Un blog où chaque chronique est décortiquée telle une affaire de police…

« Les idées sont intéressantes et on est très rapidement intégré à l’action pour ne plus en sortir »

Lien vers la chronique : http://fais-moi-peur.blogspot.fr/2016/05/affaire-n173-ole-de-hugues-bernard.html

Lien : http://editionsenvolume.com/ole-polar-anti-corrida/

Olé hurgues bernard

Retour sur la rencontre/dédicace d’Alecia McKenzie à la librairie Violette and Co

Mercredi 15 juin a eu lieu à la librairie Violette and Co une rencontre/dédicace autour du roman d’Alecia McKenzie, Trésor.

Vous êtes venus nombreux pour écouter Alecia McKenzie et son amie et chanteuse Denise King, interpréter des passages de son livre.

Encore merci à vous, à eux, ainsi qu’à la librairie Violette and Co pour son accueil !

 

Denise King, Alecia McKenzie, Violette

La librairie Le Comptoir des mots aime Alecia McKenzie

Les libraires de Le comptoir des mots (Paris 20ème) ont lu et aimé Trésor. Merci à eux !
« Solaire, attirante, talentueuse, Dulcinea irrite les unes et séduit les autres… Après sa disparition, elle se révèle plus complexe qu’elle n’en a l’air, à travers les regards de ses proches, entre non-dits familiaux et amitié fusionnelle.
Découvrez le portrait en creux d’un être flamboyant, passé dans leur vie telle une étoile filante… Fascinant ! »

 

comptoirdesmots

Trésor en librairie

Le grand jour est arrivé ! Aujourd’hui, notre travail s’achève ; l’ouvrage ne nous appartient plus tout à fait, TRÉSOR prend son envol. Sur les tables et sur les rayonnages, chez les libraires de France et de Navarre, il part à la rencontre de ses lecteurs.
Désormais, ils vous appartient.

13177094_1064393130298316_5453033111247281695_n

À nos premiers lecteurs, MERCI :

« Trésor est ce petit livre insoupçonné qui m’a laissé une impression très agréable ; celle exotique d’une après-midi au soleil sous un manguier à boire de l’eau de coco, partagée à la douleur sourde de la nostalgie après avoir perdu quelqu’un. » La Rousse Bouquine
http://laroussebouquine.fr/…/tresor-dalecia-mckenzie-voyag…/

« Un petit bijou qui porte bien son nom… A lire absolument ! »
https://carnetparisien.wordpress.com/…/tresor-alecia-macke…/ Carnet Parisien

« Je ne peux que le conseiller. Vous conseiller de découvrir ces 182 pages, de vous laisser voyager de New-York à la Jamaïque, de rencontrer Dulci et ses proches, de vous laisser guider par la lumière de notre personnage, par sa peinture, par sa présence, et surtout par la complexité de ce que peut être la vie, parfois ou souvent. »
https://quaidesproses.wordpress.com/…/tresor-alecia-mckenz…/

« il se dégage de ce récit une vraie lumière et une belle positivité. Cette lecture est un beau voyage artistique et émotionnel en Jamaïque ! »
http://lecture-rousse.blogspot.fr/2016/05/tresor.html#more Lecture Rousse

TRÉSOR, insufflé de vie par Alecia Mckenzie
Talentueusement traduit de l’anglais jamaïcain par Sarah Schler
Modestement dirigé par Aude Monnoyer de Galland

Trésor : les avis des blogueurs

Banniere-trésor-alecia McKenzie

« Un roman captivant qui réunit narration parfaite, personnages charismatiques et descriptions envoûtantes… »

http://www.casscrouton.fr/tresor-alecia-mckenzie/

« Pages après pages, on est pris par la houle, tenu par la main de Cheryl qui nous raconte son histoire et celle de son amie. »

http://lecturedaydora.over-blog.com/2016/04/tresor-coup-de-coeur.html

« Dulcie n’est pas seulement la séduisante et la désirable jeune peintre jamaïcaine. Elle évoque et porte en elle l’histoire de son pays, son histoire, ses souffrances, un chemin parcouru qu’elle dépose à coup de pinceau sur la toile. »

http://dunlivrelautre.blogspot.fr/2016/04/tresor-de-alecia-mckenzie.html

« La plume de l’auteure est harmonieuse et douce, son style est captivant.»

http://larubriquedolivia.over-blog.com/2016/04/tresor.html

« Les personnages s’adressent directement à Dulci ; ils lui parlent, ils l’interpellent. Ils racontent leurs souvenirs comme s’ils se trouvaient sur sa tombe, comme s’ils voulaient soulager leur esprit, pareil à une confession. »

http://labibliothequedelilie.blogspot.fr/2016/04/alecia-mckenzie-tresor-partenariat.html

webdesigner freelance