En cette année de démarrage des commémorations du centenaire de la première guerre mondiale, une liste (non exhaustive) de films ayant traité du sujet :

« Charlot soldat » de Charlie Chaplin et « La grande parade » de King Vidor. Les pionniers : l’un sur le mode comique, l’autre beaucoup plus mélodramatique, ils essaient de rendre compte de la cruauté des évènements qui viennent de terminer (moins de 10 ans avant). En France, « Les croix de bois » de Raymond Bernard se rapproche du film de Vidor :

 

« Les sentiers de la gloire » de Stanley Kubrick. Le plus polémique car interdit de diffusion en France pendant près de 20 ans car traitant du sujet tabou des « fusillés pour l’exemple ». Ci-dessous un extrait très fort :

« La grande illusion » de Jean Renoir. Un grand classique, magnifique. Son thème pacifiste est tellement universel qu’on oublie presque que la toile de fond de ce grand film est justement la guerre de 14-18. Réalisé en 1937, Jean Renoir espérait que cela pouvait changer les consciences à l’aube de la deuxième guerre mondiale qui s’annonçait. Découvrez ci-dessous la bande annonce originale :

 

Plus récemment, Bertrand Tavernier s’est plongé deux fois sur le sujet, avec « La vie et rien d’autre » et « Capitaine Conan » :

 

Et François Dupeyron s’est penché avec talent sur le sujet des « gueules cassées » ces hommes défigurés au combat, dans « La Chambre des Officiers » :

 

Laisser un commentaire