Couv-InstantLyonnais

ajouteraupanier(Port gratuit)

Publié en décembre 2014
176 pages
Prix 17,90€
ISBN : 978-2-37114-022-6

Chers lecteurs, nos marges bénéficiaires sont plus importantes si vous achetez dans notre librairie en ligne.
Nous avons donc décidé de doubler les droits d’auteurs pour tout achat dans notre boutique
.
Merci pour eux et pour nous.

Acheter l’ebook dans les librairies en ligne :
Kindle Amazon
Kobo FNAC

Résumé

De la place Bellecour au quartier de la Part-Dieu, en passant par la colline de Fourvière, des Lyonnais parcourent les rues de la ville, parfois sans prêter attention à ceux qui les entourent. Une femme face au Rhône, les yeux rougis par les larmes. Un jeune homme perdu dans les rues de la Guillotière… À bien y regarder, la vie de tous ces inconnus raconte une histoire : celle de Lyon, la ville aux mille visages.

 

Extrait

La Guillotière, un petit bout d’ailleurs

Avec Nassim

C’est comme s’il était au pays, mais à deux heures de Paris. Pourtant, tout cela n’a pas la même saveur aujourd’hui. Il ne sait plus où il doit aller. Si, il va voir Ali, son oncle, à son travail, mais il a perdu son entrain habituel. Alors, il erre dans les rues. Il s’arrête devant les vitrines, regarde puis repart.

Lyon, Cours de la Liberté, « Orient bazar » : cette boutique ne paye pas de mine. Sur le trottoir s’amoncellent des valises jaunes, orange et des sacs de voyage noirs. Sa main glisse sur ces sacs. Sa paume le brûle : il fait si chaud aujourd’hui, le soleil est si vif. De la boutique, une femme voilée sort avec une poussette. De cette poussette, un bébé pleure : elle le rassure avec quelques mots d’arabe. La, aïwa, inch Allah sont les seuls mots que Nassim connait de la langue de sa mère. Lui ne veut parler que français. Cette femme lui rappelle sa mère. Il la suit et se retrouve Place Ballanche. Il y voit tous ces vieux agglomérés sur les bancs. Certains sont un peu voûtés par le poids des années. D’autres sont creusés par les difficultés de la vie. Pourtant, une insouciance se dégage d’eux. Leurs rires sont gravés sur leur visage. Plus loin, Nassim voit des jeunes agglutinés autour d’une merco. Ils parlent fort, non ils hurlent. L’un d’eux a le buste engouffré dans l’habitacle de la voiture. Un autre crie en direction du dernier étage d’un immeuble. Apparait dans l’encadrement de la fenêtre la frimousse d’une jeune fille : on lui demande de descendre, elle refuse. La façade de cet immeuble est couverte de paraboles. On dirait Bobigny, cette ville qu’il tente d’oublier quand il est avec ses amis dans le Quartier Latin. Tout l’agace : ce voile, ces rides, ces casquettes, ces paraboles.

Aller chez Ali rapidement. Rejoindre la place Gabriel Péri. Puis cette devanture de restaurant à couscous l’immobilise. Pourquoi tous ces souvenirs ? Le goût épicé de la harissa, la texture farineuse du pois chiche. Des images d’enfance lui reviennent : l’odeur de la peau de maman au coucher, les colères de maman lors de ses chamailleries avec Leïla, les repas du daron préparés tous les jours par maman. Bousculé par les passants, il est figé au milieu du trottoir. Devant lui, il est écrit « Pompes funèbres musulmanes ». Il lit « Démarches administratives, cercueils musulmans, cérémonies religieuses, inhumations en France, rapatriement à l’étranger ». Ali travaille ici, Nassim a besoin de lui aujourd’hui : il doit prendre des décisions pour maman.

 

On en parle

Le site créé par Manuela Levalet :
http://www.instants-lyonnais.com

fb

Sur Instagram
http://instagram.com/instants_lyonnais/

colette
Signe particulier :  beaucoup de grains de beauté, cheveux bouclés, porte des boucles d’oreille pendantes. lire la suite de l’interview de Manuela Levalet

logo-google-plus
Compte Google dédié. Lire la suite

ManuelaLevalet

Manuela LEVALET

Après des études à Lyon, Manuela Levalet a un coup de cœur pour la ville des Lumières. En 2007, elle y dépose définitivement ses valises. Lyonnaise d’adoption, elle aime flâner dans la Capitale des Gaules et observer la vie qui se déroule sous ses yeux.

webdesigner freelance