ajouteraupanier
(livraison gratuite)

Parution en librairie : 15 octobre 2015
2ème édition augmentée, préface de Samuel Estier
160 pages
Prix : 14,50€
ISBN : 978-2-37114-032-5

Chers lecteurs, nos marges bénéficiaires sont plus importantes si vous achetez dans notre librairie en ligne.
Nous avons donc décidé de doubler les droits d’auteurs pour tout achat dans notre boutique
.
Merci pour eux et pour nous.

Acheter le e-book (format E-pub) dans notre librairie numérique en ligne : 10 €

Résumé

Michel Houellebecq, écrivain «Goncourisé» de son état, porte-t-il véritablement des pyjamas rayés ? Voilà l’une des nombreuses questions qui taraudent la narratrice de La Bonne distance. Armée de sa plume et d’une bonne dose d’auto-dérision, la voilà lancée dans une correspondance à sens unique avec Michel Houellebecq. Dans un premier temps, l’écrivain se dérobe, puis un jour, le miracle a lieu : il répond.
Un jeu littéraire plein d’humour, une déclaration d’amour à Michel Houellebecq.

Extrait

 

Ponte-Tresa, le 19 mai
Monsieur,
Comment vous dire ? C’est certainement la lettre la plus difficile que j’aie eu à écrire de toute ma vie. Écrasée par votre talent, votre intelligence, votre renommée, j’ai renoncé cent fois.
 C’est une étrange situation : je sais tout de vous et vous rien de moi, vous ignoriez jusqu’à mon existence avant ce courrier. Alors que je peux, en fermant les yeux, faire resurgir les moindres détails de votre visage, vous-même ne savez pas à quoi je ressemble. Je crois que je ne vous plairais pas. Je suis encore assez jolie, mais ma taille s’est étrangement épaissie, mon corps est devenu plus dense, plus lourd, et se déplace désormais avec un début de raideur. J’ai le même âge que vous. C’est, vous en conviendrez, une très mauvaise entrée en matière. Commençons peut-être par ce que l’on doit vous dire à chaque fois : j’ai lu tous vos livres, je vous admire, et dans une circonstance ou une autre, vous m’avez sauvé la vie. Une fois ceci posé, je me sens revenue au point de départ :comment vous dire ? Tant de chausse-trapes, de terrains glissants : la flagornerie, à éviter, la sincérité, pas toujours passionnante,la tétanisation (écrire à un écrivain !)… Je n’avance pas.

On en parle dans la presse

est républicain
« LORSQU’ON A 15 ANS, et qu’on est fan d’un chanteur, on punaise son poster au mur. Mais lorsqu’on est adulte, et que c’est pour un écrivain de renom … Lire la suite

hellocoton
Qui n’a jamais rêvé de rencontrer «en vrai» une personnalité par-dessus tout admirée ?
C’est ce qu’entreprend de faire la narratrice de « La Bonne Distance », en tentant d’établir une correspondance avec un auteur majeur de la littérature contemporaine. Lire la suite

logo babelio
« Le croustillant ne m’intéresse pas. C’est la justesse que je recherche. Un angle d’attaque qui soit juste. Le ton juste. Le mot juste ». Lire la suite

LeChoisDesLibraires
Night in white satin des Moody blues, car… la réponse est dans le livre ! Lire la suite

Capture d’écran 2016-04-05 à 10.57.20
C’est un tout petit livre (15 x 15 cm) de 160 pages seulement, mais carré au propre comme au figuré. De quelle distance s’agit-il ? De celle qui sépare la narratrice de son idole, Michel Houellebecq, dont elle est éperdument amoureuse et auquel elle envoie des lettres enflammées et non moins littéraires. Écrits à sens unique. Puis un jour, une réponse de l’écrivain, touché, mais pas coulé… Jeu inversé du chat et de la souris. Qu’apprend-on de Houellebecq ? Peu, et ce qu’on supputait, mais c’est la jolie plume de l’auteure, Ève Chambrot, qui insuffle un charme aérien à cet étrange opuscule.

 

 

EveChambrot-300X300

Eve CHAMBROT

Ève Chambrot écrit des textes pour différents artistes et anime un atelier littéraire à Sciences-Po Nancy. En 2012, elle écrit une nouvelle qui obtiendra le premier prix du concours Don Quichotte (La Polygraphie du cavalier, 2012).  La Bonne distance est son deuxième roman, après la parution en 2013 de  Le Nœud de pomme.

webdesigner freelance