Un Mexicain tente de passer la frontière des US.
Mojado : migrant clandestin d’origine latino-américaine. La traduction en serait « wetback ». En effet les mexicains doivent traverser le Rio Grande qui marque la frontière pour atteindre le territoire américain.

Mojado-Dominique-Falkner
Mojado
En librairie le 10 avril 2017
104 pages – Format 14X21 – Broché
Prix : 14,90€
ISBN : 978-2-37114-050-9

En pré-commande, envoi le 22 février (livraison gratuite)

(livraison gratuite)

Nous avons décidé de doubler les droits d’auteurs pour tout achat dans notre boutique, nos marges bénéficiaires étant plus importantes lorsque vous achetez un ouvrage dans notre librairie en ligne.
Merci pour eux et pour nous.

Vos achats sont réalisés grâce à Paypal, mais vous n’êtes pas obligés de vous identifier chez Paypal pour acheter dans notre boutique sécurisée.

Résumé

Pour écrire ce récit, Dominique Falkner à lui-même parcouru ce périple.

Des migrants accompagnés d’un passeur tentent le grand voyage vers la frontière qui sépare le Mexique des États-Unis. La quête d’un paradis pour une mère et sa fille et la recherche d’un père pour un instituteur rapproche ces êtres, le temps de traverser ces zones désertiques.
Victimes de leur guide et de ses “associés” sans foi ni loi, blessés à mort, ils arrivent à échapper aux gardes frontière américains pour atteindre enfin la terre promise.

Un peu de patience, la presse en parle bientôt…

 

 

 

 

Extrait

Il aperçut Juan, le passeur, le pollero, le coyote dans l’argot des clandestins, qui allait d’un homme à l’autre pour secouer ceux qui dormaient encore.
Deux jours plus tôt, dans la chambre d’un motel de Rancho La Merced où ils avaient passé la nuit à attendre les derniers retardataires, les deux hommes en étaient presque venus aux mains.
Leurs regards se croisèrent et le coyote cracha par terre dans sa direction. Il continua ensuite sur sa lancée jusqu’à un type qui somnolait, allongé sur le dos, les bras en croix, tel un pénitent foudroyé par la grâce au pied d’un noyer rachitique dont les racines rabougries et noueuses sortaient à moitié de terre, comme si elles en avaient eu assez de creuser pour chercher l’eau et préféraient maintenant s’en remettre au bon vouloir du ciel.

Autour de Cuauhtémoc, les corps engourdis s’étiraient. Les hommes et les femmes pestaient au moindre mouvement ravivant les courbatures de la veille, tandis que les chaussures renfilées en vitesse, dans la précipitation, crevaient d’un coup les ampoules boursouflées des pieds endoloris et enflés par les kilomètres de marche.

Il ferma les yeux, le corps lourd de fatigue et la tête encore aux prises avec son agresseur de la nuit. Les pensées les plus sauvages, issues de son rêve de tout à l’heure, s’estompaient, happées entre les mailles d’un autre jour qui commençait.

Dominique falkner Mojado édition Envolume

Dominique Falkner

Après avoir beaucoup bourlingué et vécu au Danemark, en Norvège et en Angleterre, il s’installe aux États-Unis en 1986, où il réside toujours. Il vit en Floride, au Colorado et en Saône-et-Loire.
Il est l’auteur de romans De nulle part et d’ailleurs et Femmes et autres désordres, d’un carnet Door County, d’un récit de voyage Ça n’existe pas l’Amérique, et d’une traduction de poésie amérindienne Le chant de la route. Pour écrire Mojado, Dominique Falkner a partagé le voyage des Mexicains qui tentent de passer la frontière entre le Mexique et les US.
 
Dominique Falkner est l’auteur de :
De nulle part et d’ailleurs : La vague verte, 1997
Femmes et autres désordres : La vague verte, 1999
Le chant de la route (traduction) : La vague verte, 2001
Ça n’existe pas l’Amérique : Arléa, 2010 et Arléa poche, 2012
Door County : Publie.net, 2012
Mojado : Envolume 2017

webdesigner freelance